Rupture de la période d’essai ou licenciement tel est la question

Dans une décision du 5 novembre 2014, la Cour de cassation a indiqué que lorsque la relation de travail s’était poursuivie au-delà du terme de la période d’essai, il ne s’agissait pas d’une rupture de période d’essai.

Ainsi, le salarié a droit à des dommages et intérêts pour licenciement abusif et irrégulier.

Cette nouvelle décision signifie que le terme de la période d’essai prime sur le non-respect du délai de prévenance.

Cette entrée a été publiée dans Travail. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.