Responsabilité du trésorier d'une association pour placements calamiteux sans autorisation

Le trésorier qui effectue des placements sans y être autorisé commet une faute dont il doit réparation à l’association. Sa condamnation ne peut être garantie en totalité par la banque qui n’a pas vérifié s’il détenait les pouvoirs nécessaires (décision de la Cour de cassation du 11 février 2014).

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.